Traitement

Liens rapides vers les questions sur les traitements contre l'infection à VIH

Quels sont les traitements contre l'infection à VIH et quels sont leurs effets ?

Pour traiter l'infection à VIH, il existe différents types de médicaments. Ces médicaments attaquent divers aspects du processus par lequel le virus se réplique. Etant donné que le VIH mute rapidement pour devenir résistant à un seul médicament, les patients doivent prendre une association de médicaments pour supprimer au maximum le VIH.

L'association de médicaments thérapeutiques est connue sous le nom de thérapie antirétrovirale ; certaines personnes utilisent le terme de traitement ARV (antirétroviral). On a recours aux médicaments antirétroviraux pour traiter les enfants et les adultes infectés par le VIH, pour prévenir la transmission mère-enfant du VIH, et comme thérapie de prévention après une exposition au VIH (appelée également prophylaxie post-exposition). Le fait d'entamer un traitement antirétroviral au début de l'infection à VIH chez les nourrissons et les enfants a également entraîné des changements positifs considérables dans la survie des enfants vivant avec le VIH.

La thérapie antirétrovirale change le cours naturel de l'infection à VIH, en allongeant considérablement la période entre l'infection initiale et l'apparition des symptômes. Pour parvenir à ce résultat, il est important de diagnostiquer l'infection à VIH de manière précoce, avant que les symptômes du SIDA n'apparaissent, afin d'entamer la thérapie au meilleur moment avant que le système immunitaire ne soit endommagé. Toutefois, même les patients qui commencent cette thérapie après avoir été diagnostiqués comme atteints du SIDA peuvent en attendre des avantages importants et durables pour leur santé.

Mais cette thérapie antirétrovirale, si elle réussit à ralentir la progression de la maladie liée au VIH et peut prolonger la vie pour atteindre une espérance de vie normale, ne conduit toutefois pas à la guérison, et la personne peut tout de même développer un jour le SIDA.

As a result of medical advances, people living with HIV are now able to live with the virus, healthily and productively.

La thérapie antirétrovirale ne doit pas être interrompue et doit être prise à vie. Toute exception doit être introduite en consultation avec un médecin spécialisé et au cas par cas. Outre les traitements pour l'infection à VIH proprement dite, certaines thérapies permettent de prévenir et/ou de traiter de nombreuses infections opportunistes liées au VIH.

En tant que membres du personnel des Nations Unies, nous (et ceux qui dans notre famille sont également couverts par l'assurance des Nations Unies) avons droit à des soins médicaux appropriés, comprenant une prise en charge liée au VIH. Si vous vivez avec le VIH, veuillez noter qu'il est utile d'être au courant des différents traitements disponibles avant de commencer un traitement. Chaque traitement doit être adapté à votre situation personnelle en matière de santé. Il est utile que vous deveniez un vrai partenaire éclairé de votre médecin lorsque vous discutez du type de thérapie antirétrovirale le plus adapté à vos besoins.

Si mon test est positif pour le VIH, cela signifie-t-il que je vais tomber malade rapidement ?

Vous ne tomberez pas nécessairement malade rapidement si votre test VIH est positif. Même en l'absence de traitement, il s'écoule normalement une longue période après l'infection avant l'apparition de symptômes de maladies liées au VIH. Du fait des progrès médicaux, les personnes infectées par le VIH sont désormais capables de vivre de manière saine et productive avec le virus. De plus, un nombre considérable de travaux de recherche sont en cours pour trouver des traitements encore meilleurs sur la base de ceux qui existent déjà. L'infection à VIH est un grave problème médical qui doit être pris au sérieux, mais ce n'est pas un arrêt de mort.

Si je suis séropositif au VIH et si mon médecin prescrit un médicament pour mon état, puis-je commencer un traitement anti-VIH lentement - disons en ne prenant qu'une pilule par jour ?

Comme le VIH est en mutation constante, il devient rapidement résistant à un médicament unique. Quand la résistance apparaît, les médicaments ne sont pas aussi efficaces et le niveau de la charge virale dans le sang commence à rebondir. Pour éviter ou ralentir l'apparition d'une telle résistance, votre médecin prescrira trois différents médicaments antirétroviraux (polythérapie), bien que plusieurs thérapies soient désormais disponibles sous forme d'une seule pilule. En attaquant le VIH sous des angles différents, la polythérapie parvient à obtenir un impact maximal et réduit la possibilité de voir apparaître une pharmacorésistance.

La polythérapie contre le VIH n'est pas simple. Toutefois, avec l'apparition des comprimés en une dose, qui incorporent jusqu'à trois médicaments dans une seule pilule, cela devient plus facile.

Ceux d'entre nous qui sont séropositifs au VIH et sous traitement peuvent devoir prendre plusieurs médicaments, particulièrement si notre infection à VIH est avancée et que nous avons également besoin d'un traitement pour d'autres infections opportunistes. Suivre un traitement de la manière dont il est prescrit s'appelle souvent 'observance du traitement'. Comme l'observance du traitement est absolument indispensable dans le cas du VIH, il faut veiller tout particulièrement à ce que les médicaments anti-VIH soient bien pris comme l'a prescrit le médecin. Si vous manquez des doses, ne les prenez pas à temps, ou apportez tout changement à votre schéma posologique, les médicaments ne seront pas aussi efficaces et une résistance apparaîtra plus rapidement. Selon votre posologie, vous risquez de devoir vous plier à certaines restrictions sur le plan de la nourriture (telles que la nécessité de prendre les médicaments avec des aliments) et de devoir réfrigérer un ou plusieurs médicaments.

Pour ceux d'entre nous qui vivent avec le VIH et à qui une association de médicaments est prescrite, il convient d'élaborer un plan personnel d'observance du traitement. La nature de ce plan dépendra de votre propre schéma posologique et de la dynamique de votre vie. Avant de quitter le cabinet de votre médecin avec votre nouveau traitement, il serait bon de parler de son observance avec un médecin, une infirmière ou un conseiller afin de déterminer comment vous pouvez vous y tenir.

Certaines suggestions pour l'observance du traitement sont les suivantes :

  • Créez un calendrier journalier pour intégrer le traitement à votre emploi du temps quotidien.
  • Utilisez un planificateur journalier ou hebdomadaire pour respecter le programme de traitement.
  • Utilisez un bip ou un réveil pour vous rappeler qu'il est temps de prendre une dose.
  • Comptez sur vos amis, sur les membres de votre famille ou vos compagnons de chambre pour vous aider à vous en souvenir.

Mettre au point un plan d'observance du traitement exige que vous preniez un engagement et que vous vous y teniez. Cela demande que vous examiniez honnêtement votre vie afin de détecter les éléments qui pourraient faire obstacle à votre capacité de prendre vos médicaments à temps. Même si parfois votre vie est un peu désordonnée, comme c'est le cas pour chacun d'entre nous, il importe de maintenir une certaine routine afin d'atteindre vos buts en matière d'observance du traitement. Si vous voyagez, veiller à noter les décalages horaires de manière à ce que vous puissiez continuer à prendre vos médicaments à temps. Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-là très peu de temps après vous en être souvenu, sauf si cela coïncide avec la dose suivante, auquel cas il ne faut en prendre qu'une.

Ceux d'entre nous qui sont séropositifs au VIH doivent se souvenir que nous ne sommes pas les seuls à être confrontés à ces difficultés, et que les autres peuvent nous aider. Beaucoup d'autres personnes vivant avec le VIH ou d'autres maladies chroniques sont dans la même situation. Il importe de se rappeler que le traitement est un avantage plutôt que de " faire partie de la maladie ". Un spécialiste du VIH s'est référé à la thérapie antirétrovirale en ces termes : " transporter un chèque d'un million de dollars " car nous savons que si nous avons commencé au bon moment, le traitement prolonge en fait la vie des gens et donne aux personnes vivant avec le VIH une occasion d'avoir une espérance de vie normale. Il peut être utile de parler avec d'autres personnes confrontées à des situations similaires afin de partager des idées et de trouver des solutions réalisables pour l'observance du traitement et d'autres problèmes.

Je sais que le fait d'avoir le VIH vous rend vulnérable à d'autres infections. Si je suis séropositif, comment vais-je m'en protéger ?

Pour ceux d'entre nous qui sont séropositifs, il est très facile de contracter des infections lorsque le virus a gravement endommagé notre système immunitaire. Pour la plupart des gens, l'association médicamenteuse contre le VIH renforce notablement le système immunitaire et réduit la sensibilité aux infections opportunistes. Si vous vivez avec le VIH, vous devriez voir régulièrement un médecin qualifié pour traiter les maladies opportunistes, de sorte que votre système immunitaire puisse être surveillé constamment. Un contrôle régulier de votre système immunitaire permettra à votre médecin de prescrire un traitement capable de prévenir l'apparition de certaines infections opportunistes qui peuvent se déclarer chez les personnes vivant avec le VIH.

La sensibilité des personnes vivant avec le VIH aux infections opportunistes démontre combien il est important de connaître sa propre sérologie VIH. De nombreuses personnes infectées par le VIH qui repoussent le test de dépistage apprennent qu'elles sont positives seulement lorsqu'elles rencontrent une maladie grave, parfois mortelle. En connaissant votre sérologie VIH, vous pouvez mieux prendre soin de votre santé et veiller à ce que vous soyez surveillé régulièrement. Si vous vivez avec le VIH, votre médecin peut vous prescrire des médicaments capables d'empêcher l'apparition d'infections opportunistes.

Prévenir, diagnostiquer et traiter la tuberculose

La tuberculose est une maladie infectieuse courante et souvent mortelle qui peut tous nous affecter. Un tiers de la population est infectée par le germe de la tuberculose. Les personnes infectées ne développeront pas toutes une tuberculose (environ une sur dix seulement au cours de leur vie) mais près de 9 millions d'individus qui ont été infectés à travers le monde développeront la tuberculose chaque année.

Les personnes vivant avec le VIH sont beaucoup plus susceptibles de développer la tuberculose alors qu'elles sont infectées (une sur dix environ par an), même lorsqu'elles prennent un traitement approprié pour le VIH. En fait, la tuberculose constitue la principale cause de maladie et de décès parmi les personnes vivant avec le VIH dans de nombreuses régions du monde, même si elle est évitable et curable. Dans de nombreux pays, la tuberculose est souvent le premier signe indiquant qu'une personne est infectée parle VIH, car elle survient tôt dans le cours de l'épidémie.

Nous devons tous connaître les symptômes de la tuberculose et agir rapidement si nous soupçonnons la tuberculose chez nous ou chez nos collègues, nos amis ou dans notre famille. Un diagnostic précoce et le traitement de la tuberculose améliorent le pronostic et atténuent le risque de la propager à d'autres. Les symptômes les plus courants de la tuberculose sont une toux persistante pendant plus de deux à trois semaines, une perte de poids inexpliquée, de la fièvre, et des sueurs nocturnes. Si vous pensez avoir la tuberculose, rendez-vous immédiatement dans votre dispensaire.

Tous ceux d'entre nous qui vivent avec le VIH devraient faire l'objet d'un dépistage pour voir s'ils ont été infectés par la tuberculose, car cette dernière peut être traitée pour empêcher que la tuberculose maladie ne se développe (thérapie préventive par l'isoniazide). La tuberculose maladie devrait également être dépistée régulièrement chez les personnes vivant avec le VIH chaque fois qu'elles se rendent au dispensaire. Souvenez-vous, la tuberculose est évitable et curable.

Vidéos
Plus d'informations

Pour obtenir plus d'informations sur le cycle de vie du VIH et les options de traitement, veuillez consulter les sites suivants (les pages s'ouvriront dans une nouvelle fenêtre du navigateur):

  • AIDS Treatment News  (en Anglais)
    Ce site d'AIDSNEWS.org contient des centaines de liens sur les questions de traitement, et est divisé en catégories comme par exemple, "Revues médicales en ligne "," Demandez à un expert "," Femmes, Enfants et Familles "," thérapies alternatives et groupes d'acheteurs ".
  • Médicaments déjà approuvés pour le VIH: un tableau comparatif  (en Anglais)
    Un tableau résumé sur les médicaments pour le SIDA par Aidsmeds.com.
  • National Aids Treatment Advocacy Project  (en Anglais)
    Site Web d'une organisation basée aux Etats Unis et qui s'intéresse au traitement du SIDA.
  • Community AIDS Treatment Information Exchange
    CATIE, un organisme canadien sans but lucratif qui fournit des informations sur le traitement du SIDA (symptômes, diagnostic, prévention, accès aux médicaments, recherche ...) et qui cherche à encourager les personnes vivant avec le VIH et le SIDA à s'impliquer activement dans la prise de décisions et l'élaboration de stratégies dans le but d'optimiser leurs soins de santé. Un site web complet, avec deux listes de diffusion électroniques, de nombreuses publications récentes ainsi qu'un service téléphonique bilingue sans frais.
  • Thérapie anti-rétrovirale  (en Anglais)
    Un site de l'Université de Liverpool très utile pour les personnes séropositives.
  • Base de données d'interactions des médicaments anti-rétroviraux  (en Anglais)
    Ce site a été développé par VIH Insight, un site développé par l'Université de Californie à la San Francisco Medical School.