Services médicaux des Nations Unies

Le système des Nations Unies offre des services de santé de base à tous les membres du personnel des Nations Unies recrutés sur les plans international et national et les personnes reconnues à charge dans les pays où les services de santé locaux sont considérés comme inadéquats. Les services offerts dans ces établissements des Nations Unies complètent les prestations de l'assurance-maladie des membres du personnel.

Un dispensaire est créé lorsque le nombre total de membres du personnel des Nations Unies (recrutés sur les plans international et local) et des personnes reconnues à charge sur le lieu d'affectation atteint au moins 200. Toutefois, des exceptions peuvent être faites si les conditions sanitaires du pays constituent une situation d'urgence et que le Directeur médical des Nations Unies accepte de recommander l'établissement d'un dispensaire après consultation avec ses homologues du système des Nations Unies. Actuellement, il y a 41 dispensaires et 8 cliniques civiles dans les missions de terrain.

Il y a aussi des services médicaux dans les sièges et les régions à New York, Genève, Rome, Vienne, Paris, Nairobi, Addis Abeba, Santiago, Bangkok et Beyrouth. Les bureaux des Tribunaux pénaux internationaux basés à La Haye, aux Pays-Bas et à Arusha, en Tanzanie, ont aussi leurs propres services médicaux.

Dans les pays où il existe un dispensaire et/ou une clinique des Nations Unies, ces derniers fournissent une assistance médicale à leurs utilisateurs potentiels dans le pays à des horaires spécifiques à fixer au niveau local. Toutefois, il y a toujours un médecin de garde pour toute urgence médicale qui pourrait survenir en dehors des heures de consultation.

Toutes les questions techniques concernant les dispensaires et cliniques des Nations Unies sont placées sous la supervision générale du Directeur médical des Nations Unies à New York. Toutes les questions administratives concernant les dispensaires sont placées sous la responsabilité générale du Coordonnateur résident/Représentant résident des Nations Unies, et les questions administratives concernant les cliniques sont la responsabilité du Directeur de l'Administration/Chef de l'Administration (DOA/CAO) de la mission.

Les médecins des Nations Unies sont responsables des opérations courantes, qui comprennent un rôle consultatif dans la recommandation des évacuations médicales. En cas d'urgence, des conseils peuvent être demandés si nécessaire au Représentant de l'OMS dans le pays jusqu'à ce que le Directeur médical des Nations Unies ait pu être joint.

Le personnel médical des établissements médicaux des Nations Unies a des connaissances à jour sur les établissements médicaux et dentaires disponibles et coordonnera et/ou prendra les mesures nécessaires avec les hôpitaux locaux pour faciliter l'admission des membres du personnel des Nations Unies. Les médecins des Nations Unies ont accès aux communications d'urgence et de sécurité en cas d'urgence médicale.

L'ensemble du personnel médical des Nations Unies participe à des activités liées au VIH. Par exemple :

  • Il offre conseil et informations sur le VIH et le SIDA aux membres du personnel au cours des examens médicaux périodiques ou sur demande.
  • Il oriente les membres du personnel et leur famille vers des services de conseil et de test volontaires et confidentiels pour le VIH.
  • Il participe à des événements d'apprentissage organisés, tels qu'ateliers et séances d'information.
  • Il offre des préservatifs gratuits avec les trousses de voyage ou donne des préservatifs à toute personne qui en fait la demande.
  • Il participe à des foires de la santé pour donner des informations sur le VIH.
  • Il est impliqué en tant que membre à part entière dans les équipes et comités des Nations Unies pour élaborer et mettre en œuvre des programmes sur le VIH et le lieu de travail.

Si vous avez un dispensaire des Nations Unies sur votre lieu d'affectation, veuillez vous renseigner au sujet des programmes offerts concernant le VIH sur le lieu de travail.

Plus d'informations