Le VIH et le SIDA sur le lieu de travail des Nations Unies

Les Nations Unies soutiennent que les membres du personnel vivant avec le VHI/SIDA doivent bénéficier des mêmes conditions de protection sociale et sanitaire que les autres employés des Nations Unies.

En tant qu’employés des Nations Unies, nous avons droit à des informations correctes et précises au sujet du VIH et du SIDA, notamment sur la manière d’éviter l’infection à VIH et sur le test VIH. Nous œuvrons également en faveur d’un environnement professionnel exempt de stigmatisation et de discrimination. Pour ceux d’entre nous qui sont infectés par le VIH, nous avons droit au traitement qui peut nous aider à vivre avec la maladie. Quel que soit notre statut VIH, nous avons le droit, en tant qu’employés du système des Nations Unies, d’être informés des politiques du système des Nations Unies vis-à-vis du personnel en ce qui concerne le VIH et le SIDA. Les Nations Unies s’engagent en faveur des droits pour tous sur le lieu de travail, quel que soit leur statut VIH. L’infection à VIH ou le SIDA ne sont pas considérés comme un motif de licenciement. Les Nations Unies estiment que les membres du personnel avec le VIH ou le SIDA doivent bénéficier des mêmes protections sanitaires et sociales que les autres fonctionnaires des Nations Unies.

Pages dans cette section